Hôtes prédateurs

Pour vendre des appareils informatiques, les publicités argumentent sur leur  capacité de mémoire. Le stockage de « la mémoire » est devenu une sorte de motivation première.
Archiver à toujours été une nécessité. Les Sumériens déjà, 3500 ans avant l’ère commune tenaient des registres de cadastres et du versement des « impôts ». L’archivage à évolué au cours des siècles de façon peu spectaculaire, prenant souvent la forme de bibliothèque.

Actuellement ce besoin d’archiver est devenu obsessionnel. 

L’ambiguïté de ce type de stockage est souvent de négliger le rapport entre information et connaissance, information et communication. L’information devient secondaire, le stockage primordial.

Pourquoi voulons nous à ce point stocker des informations, le plus souvent passées ?

Que nous apporte ce  procédé ?

                        Il pourrait s’agir d’une attitude induite, d’une attitude mimétique.

De Gurdjieff à Castaneda, de M. Harner à N. Kerner, de nombreux chercheurs pensent que l’humanité est sous l’emprise de « prédateurs ».

Ces prédateurs sont décrits comme des entités qui se « nourrissent » des émotions, des sentiments humains. L’homme n’est pas au sommet de la chaîne alimentaire, il n’en serait qu’un élément.

Platon déjà avec le « mythe de la caverne » avait tenté une explication du statut de l’homme. Plus récemment le film Matrix actualise le texte de Platon.

 L’humanité vit dans un décor parfaitement élaboré qui lui donne l’image de ce qu’elle doit voir.

Dès lors, pourquoi chercher ailleurs ce qui semble  bien réel dans nos vies ??

De la naissance à la mort, l’humain avance sur un chemin qui lui semble déjà tracé. L’homme se dit –à tort- que son passé influence, détermine son futur.

L’individu est devant un parcours, souvent difficile, rarement aisé, il va le suivre en vivant un nombre important d’émotions, de sentiments heureux et malheureux.

Les actes qu’il posera, les émotions qu’il subira, seront mémorisés. Mais qu’est ce que la mémoire, qu’elle est sa fonction et où se situe-t’elle ?

Dans sa caverne, dans sa «matrix » l’humain imagine vivre par lui, pour lui. Je pense que cela n’est pas le cas.

Nous avons tous remarqué, que dans une fratrie, alors que tous reçoivent  en principe le même patrimoine génétique, la même éducation, chaque membre en grandissant acquiert un caractère, une personnalité différente.

Pour expliquer cet état de fait que nous pouvons  constater, imaginons que chaque individu à sa naissance possède ou reçoit un potentiel, des « directives » qui ne lui appartiennent pas. Nos soi-disant vies antérieures ne nous appartiendraient pas. Ce « folklore » est à réexaminer de la métempsycose des Grecs, aux croyances bouddhistes et hindouistes.

Avec eux (les êtres inorganiques), il est très difficile de savoir ce qu’il en est. Disons que ces Êtres sont attirés par nous, ou mieux encore, contraints d’entrer en relation avec nous. +

C.Castaneda « L’art de rêver »

 

L’enfant durant sa croissance va prendre possession de son corps selon les lois énoncées par la  psychologie génétique ; la loi proximodistale, et céphalo-caudale, avant la maturation complète de son système musculaire et nerveux.

Lire la suite

Publicités

Un des trois cas connu de mutilation humaine

Air Force Sgt Jonathan P. Louette

Emplacement. Gamme de Missile de White Sand, le Nouveau Mexique

Date: mars 1956 : 3h00.

Le sergent de l’armée de l’air ;  Jonathan P. Louette et le Commandant Conningham étaient dehors dans un emplacement d’aires de lancement de missiles, cherchant des débris d’un test de missile. Le sergent Louette a vu comme l’arête d’une petite dune de sable et était invisible peu de temps avant. Il s’est dirigé vers ce lieu. Le commandant Conningham a alors entendu  le sergent Louette  crier.

Ce cri était un hurlement de  terreur ou d’agonie. Le Commandant a pensé que Louette avait été mordu par un serpent ou quelque chose qu’il aurait  écrasé sur la crête de la dune. Il a vu le  sergent Louette traîné vers ce qui lui est apparu et décrit comme un objet semblable à un disque argenté qui a plané  approximativement 15 à 20 pieds de distance (4 à7 mètres).

Le commandant Conningham a décrit un  objet long semblable à un serpent, qui a enveloppé les jambes du sergent et l’a  traîné dans le métier. Le commandant Conningham était  « gelé »,  on a traîné le sergent à l’intérieur du disque et il a observé le disque montant dans le ciel très rapidement.

Le commandant Conningham est monté dans la jeep, à la radio il a rapporté l’incident au contrôle  de la base de Missile .Le Contrôle de Missile a confirmé que le radar apercevait l’engin. Les équipes de secours sont venues au désert chercher  Louette.

Le commandant Conningham a été emmené et il a été admis à la Polyclinique de la Base de White Sand pour observation. La recherche du sergent Louette a continué pendant trois jours. Enfin son corps nu a été trouvé approximativement à dix miles (10Km 600).

Le corps avait été mutilé; la langue avait été enlevée et la partie inférieure de la mâchoire. Une incision avait été faite juste sous la pointe du menton et prolongé entièrement vers  l’œsophage, le larynx. Il avait été émasculé, ses yeux avaient été enlevés. Ainsi que son anus et il y avait des commentaires dans le rapport sur l’habileté apparente de l’opération chirurgicale pour l’ablation de ces éléments anatomiques incluant les organes génitaux. Le rapport a fait des remarques ; l’anus et les organes génitaux avaient été enlevés, avec une précision extrême, qui dans le cas de l’anus s’est étendue jusqu’au  colon.. Son corps avait été complètement vidé de tout son  sang.

 

HC addendum

Source: Yorkshire UFO Information and Other sources                                          Type: G?

Comments: This is supposed to be from the officially “unpublished” Project Grudge report # 2

Thank’s to A.S.Rosalès.

Que sont les observations d’OVNI

                ufo1

Lorsque nous avons ce type de photographie à priori vraie, il semble évident que nous sommes en face d’un objet bien matériel qui évolue dans notre ciel.

Cela implique une structure matérielle, peut-être métallique, possédant un système de propulsion que nous ignorons, et dont nous ne pouvons rien soupçonner.

Ce type d’engin faisait partie d’une « même famille » de formes, souvent observées durant les années 1947 à 1980, jusqu’arrive en 1989, la « vague belge ».

Bien qu’il existe des observations d’OVNI triangle antérieures, c’est lors de la vague belge que ce type d’OVNI est apparu abondamment.

Il est des incrédules, peut-être légitimes, qui réfutent les observations nombreuses de cette période.

Les premiers observateurs ont été des gendarmes belges, des échos radar ont été captés, une profusion d’observations, de constatations.

Certains ont voulus y voir des expérimentations du mythique TR3B. Depuis que sa légende court sur internet, il est complètement obsolète.

De plus ce débat est inutile.

Il est à remarquer ; si les traditionnelles « soucoupes volantes » ont put être photographiées, je ne connais pas de photographie sérieuse d’un OVNI ayant la forme de triangle. Il existe de nombreuses reconstitutions de témoignages qui sont très bien dessinées, pas de photo.

http://lesconfins.com/craponne.pdf

Depuis les années 80 les appareils photo ne fonctionnent pas à proximité des OVNI (on peut accuser le blocage des mécanismes électriques interne à l’appareil, comme cela survient pour les moteurs de voitures à proximité d’OVNI), parfois c’est l’opérateur qui perd ses « capacités » à réagir. Bref il existe peut-être une sorte de consigne « galactique » ; plus de photos.

Il y a de nombreuses vidéos sur lesquelles nous pouvons observer des « lumières » formant un triangle isocèle ou équilatéral, mais la structure n’est jamais visible. De la sorte il est impossible de savoir s’il s’agit d’un « vol » groupé de trois engins ou d’un seul ayant à ses sommets des luminescences.

Lire la suite

Téléportation

La téléportation quantique est une technique discutée dans le cadre de la théorie quantique de l’information pour transférer un état quantique à travers l’espace, en utilisant des états intriqués et la transmission d’une information classique.

Seule l’information est « téléportée » la matière ne bouge pas, mais se transforme.

Des chercheurs de « l’European Space Agency » ont réussi à conserver un état « d’intrication quantique » entre deux particules distantes de 143 km.

En clair cela signifie que deux particules exactement semblables distantes de 143 Km (dans ce cas), sont modifiées instantanément, si une seule subit une transformation.

L’information est immédiate. Peut-on parler de transfert de l’information ? Lire la suite

Le danger de l’espace

Notre société judéo chrétienne est fondée sur les religions ; juive, chrétienne.
Celles-ci sont fondées sur la Torah, l’ancien testament, et pour les chrétiens le nouveau.
Ces écrits sont intouchables, sacrés. Ils sont le socle des rituels qui ont été créé au cours des siècles.

Ils ont permis la longue construction de l’apparente religiosité qui est une trame convenue de rituels prétendus religieux, mais qui n’ont rien, ou peu, à voir avec la religion.

Les religions enseignent que l’homme est porteur d’une grave faute ; le péché originel.

Et qu’il doit par la prise de conscience de sa culpabilité, son attitude, sa vie de contritions, se « racheter ».

L’humanité toute entière est soumise au diktat d’une hypothétique faute qui nous serait signifiée par les textes et bien entretenue par le clergé. Lire la suite