La question des fantômes et des esprits

La question des fantômes et des « esprits » se pose par l’observation en certains lieux de « voiles clairs » ayant vaguement la taille humaine et se déplaçant de façon intelligente. Quelques fois il s’agit de bruits, ou d’objets inertes ayant subitement la capacité de se déplacer. Ces observations sont multiples et rapportées depuis de nombreuses années.

La « question des esprits » a été mise en lumière à la fin du XIX siècle, bien que les Romains , les hébreux en parlaient déjà.
Les observateurs constatent des bruits, des mouvements d’objets, qui semblent être des signaux intelligents répondant à des questions que les humains, lors de réunions, ont préalablement posé.
La photographie de personne non visible à l’œil nu et apparaissant après le développement rejoint à mon sens la problématique des fantômes.

Il est peut –être possible d’envisager un début de réponse à cette question.

La solution que je propose tend à unifier les deux phénomènes et leur apporter une approche de solution commune.
Certains disent qu’il s’agit d’âmes (ou d’ »esprits », ces termes étant mal définis), qui pour des raisons « folkloriques restent attachées à un lieu. Lieu du décès ou de la vie avant la mort. Cette hypothèse folklorique est parfois nuancée de la notion de « karma ». Le défunt serait dans l’obligation de « terminer » son temps sur terre, ou un certain travail qui lui était imparti.
Cet énoncé n’explique en rien la double question des fantômes et des esprits. Double question qui à mon sens n’en forme qu’une, ayant des manifestations différentes. Mais tente avec désespoir de justifier la prison de l’hologramme dans lequel se déroule l’aventure humaine qui ne possède apparemment pas de justification.
Les deux expressions de ce phénomène paranormal a souvent une attitude absurde ; conduite d’évitement, ou tentative souvent réussie d’effrayer l’observateur.
Il s’agit de savoir si cette peur est voulue par « l’entité » ou ressentie par l’humain qui est en face d’un phénomène qui est pour le moins hors du commun.
Ces phénomènes semblent avoir un comportement intelligent, proche de celui de l’humain, mais le contact direct n’existe pas.
Les fantômes sont des observations furtives floues parfois accompagnées de bruits. Les esprits mettent en jeu des forces qui peuvent mouvoir des objets, ou émettre des sons. Le plus célèbre est la table qui « tape du pied ».

Nous savons que les champs morphiques existent et qu’il est possible de les mesurer (Noosphère Princeton).
Nous pouvons envisager que ces « champs de mémoire » ne soient pas totalement « coupés » après le décès corporel. Que des « anomalies » puissent se produire. Certains individus pourraient après leur décès continuer à vivre ce champ de mémoire dans une zone périphérique à la perception humaine.
Nous pourrions les apercevoir ou les entendre selon que leur « espace d’existence » soit momentanément proche du nôtre.
Pour quelques instants nous serions en présence d’une éphémère manifestation d’un univers qui serait voisin du nôtre.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s