Le temps qui nous discute

Une question été posée par un site  internet ; « Que sont devenus les enfants indigo ? ».

Cette génération qui serait née vers 1950, était censée apporter quelque chose de neuf et de bénéfique à l’humanité ?

Poser la question induisait que son auteur n’y croyait guère.

A y réfléchir la génération des enfants indigo a été importante. Cette génération à « fait » 1968, sans s’attarder sur ce que l’on nomme « les événements », ce sont les suites qui  me paraissent intéressantes.

Cette génération a souhaité quitter  la société. Bien que cela fût impossible. Elle s’est rapprochée de la terre. La grande migration vers les campagnes. Dans le même temps on redécouvrait le shamanisme, les modes de vie des peuples dit primitifs, etc…

Cette génération a reconnecté une partie des humains avec Gaïa.

L’hypothèse Gaïa est publiée  par Lovelock en 1974, un peu avant Pierre Rabhi initie l’agroécologie. Le premier candidat écologique à l’élection présidentielle ; René Dumont, se présente en 1974.

Il y a de nombreux exemples en Europe  en Amérique du nord de ces mouvements qui veulent retrouver une relation plus vraie, plus forte avec la terre.

Lentement ce mouvement va  se diluer dans les nécessités de la réalité. Il reste cependant que cette lame de fond a profondément modifié notre approche de la religion. La génération des enfants indigo a  réhabilité le paganisme, le contact primordial à la terre.

Par suite la conscience humaine, influencée par les remises en question qu’a initié la génération indigo, va mettre en cause des notions importantes ; la mémoire collective, la notion de temps,…

Elle nous amène, pour qui sait lire, à une réflexion d’avant la chrétienté rituélique imposée.

La spiritualité à droit de citer. On envisage autant une vie extraterrestre que la vie dans des « sphères » différentes. Castaneda commence à publier, on s’interroge du retard que prennent les traductions des manuscrits de la Mer Morte, les prêtres sud américains se rangent du côté de l’action pour le peuple.

Puis internet a permit l’échange d’informations, nous pouvions partager en temps réel des références, des précisions.

Cependant internet et la technologie, vont changer des attitudes.

Ayant observé dans plusieurs pays  le comportement des jeunes de 13 à 17 ans, il est désolant de constater que ces jeunes, qui ne se connaissent pas et n’ont aucun contacts, sont formatés. Ils sont incapables de vie collective, plombé par un égocentrisme bien ancré, avec des repères de société altérés. Cette génération qui présente ce que je juge être des carences gravissimes, a en commun de passer son temps libre devant un écran. D’abord c’était un PC portable, puis une tablette, ou un téléphone qui permet de se connecter à internet.

Leur utilisation d’internet n’est en aucun cas la documentation, l’étude, la lecture ; ce sont les jeux, les contacts, les tchats qui, uniquement, les concernent.

Dans le même temps nous sommes régulièrement informés du triste phénomène des jeunes qui boivent rapidement un maximum d’alcool fort pour être aux limites du coma éthylique.

Autant de modifications graves et synchrones de notre société, qui m’amène à penser que le diable  a choisit  l’informatique pour s’infiltrer dans notre monde.

Les mouvements de sociétés avaient déjà alarmés  Barbara Bartholic. (Voir karmapolis)

Il semble que de tels mouvements possèdent une malheureuse résonnance morphique.

Je postule qu’il existe une main invisible qui manipule les masses.

Cette manipulation ne peut se réaliser que par différents relais, différents processus.

L’approche des champs et des résonnances morphiques, amène à s’interroger sur le temps.

Pourquoi, comment, ces brusque « mutations » des habitudes, des comportements des jeunes ?

Qu’elle est la réalité du présent ? Qu’elle est l’influence du futur sur le passé ?

Il y aurait deux aspects à l’arrivée de ces technologies ; l’un positif, le transfert d’informations, l’autre plus funeste, une sorte de conditionnement des jeunes. Le diable a-t’il choisit internet et ses supports technologiques pour se dissimuler ?

C’est cependant ce support que j’utilise  pour m’exprimer sur le phénomène OVNI, et l’éventail de questions qu’il soulève. Questions qui dépassent  les seules discussions concernant les observations de ces  objets célestes qui défient la logique de nos sciences, notre façon de trouver des explications par  la science elle-même.

k4937248

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s